Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Publié par le 19 fév, 2012 @ 23:32 | Aucun commentaire

Préparer le carême

Un bon carême, ça se prépare ! C'est l'expérience que j'ai vécue, pour avoir tant de fois laissé passer l'occasion de vivre pleinement ce moment que nous propose l'Eglise.

 

C'est quoi, le carême ?

Comme cela nous expliqué, le carême est un temps de conversion. Conversion à quoi ? Au Christ bien sûr. Nous sommes invités à partir à sa suite, à le suivre, à vivre l'Evangile. Comme chaque jour de l'année me direz-vous ? Certes, mais nous savons bien que nos vies et notre état d'esprit nous éloignent parfois souvent loin de l'Evangile. Et c'est pourquoi l'Eglise propose que chaque année nous recentrions nos vies sur l'essentiel, c'est-à-dire sur le Christ. Etre chrétien passe par cela.

Le carême dure quarante jours, il commence par le Mercredi des Cendres et s'achève le Dimanche de Pâques.1. Il fait référence au temps passé par Jésus Christ dans le désert, après avoir été baptisé par Jean et avant de commencer son ministère public (Ma, 4, 1, 11).

Le carême est un temps de renoncement. Renoncer à notre égoïsme. Renoncer à notre avidité. Renoncer à notre volonté de puissance. Renoncer à se croire le centre du monde. Renoncer pour s'ouvir aux autres, à l'autre, à notre prochain. Renoncer pour s'ouvrir à Dieu, à son Amour.

Ce renoncement passe par un combat, par une lutte. Ce n'est évidemment pas facile de renoncer à tout cela.

Le carême est donc axé sur la pénitence, la prière et le partage. La pénitence pour renoncer à soi-même, la prière pour s'ouvrir à Dieu, le partage pour s'ouvir à notre prochain.

 

Comment se préparer ?

C'est d'abord une affaire de volonté. Et je dirais que c'est aussi une affaire de liberté. Volonté car vivre pleinement le carême n'est pas chose aisée. 40 jours, c'est long. On peut se décourager. On peut se laisser happer par d'autres choses. Bref, mille raisons de se détourner du chemin qui nous est proposé. C'est un combat, il faut aussi se préparer à ce combat. Liberté parce qu'elle donne une force incroyable à notre engagement. Ce ne doit pas être un engagement contraint. Dieu nous invite à le rejoindre. Jésus nous appelle à vivre de sa Vie. Mais c'est une invitation, à laquelle nous décidons de répondre ou pas.2 Mais si nous répondons, nous y répondons librement. Et cette liberté vient épauler en quelque sorte notre volonté : "Oui, j'ai décidé de m'engager librement vers Toi, Seigneur !"

J'ai eu l'occasion de pointer ici un des écueils, que j'ai pu vivre moi-même : vouloir en faire trop, mal juger ce qu'on est capable de faire réellement. Nul n'est tenu à quoi que ce soit. Certains peuvent faire de grandes choses. D'autres de plus petites. Mais je suis persuadé qu'un carême se vit d'abord dans les petites choses, celles qui ne se voient pas. Inutile donc de se mettre la pression, comme on dit de nos jours.

 

Se faire aider ?

Il n'est pas inutile de chercher de l'aide. Il existe pas mal de moyens, à vous de trouver celui qui vous convient.

Les livres

Carême pour les cancres – 2012

Chaque année, le père Max Huot de Longchamp nous apporte son aide. Chaque jour, un texte emprunté à la tradition chrétienne permet de méditer un aspect du carême : du mercredi des Cendres au premier dimanche, l'entrée en carême, chaque dimanche, le thème de l'Evangile, la passion durant la semaine sainte, et les autres semaines, la prière, le jeûne et l'aumône.

Quatrième de couverture
« Le don gratuit de la grâce qui sauve, doit être constamment ravivé en chacun de nous, et le carême nous offre un parcours analogue à celui du catéchuménat, lieu d'apprentissage indispensable de foi et de vie chrétienne : le carême est un temps favorable pour reconnaître notre fragilité, pour accueillir, à travers une sincère révision de vie, la grâce rénovatrice du sacrement de pénitence et marcher résolument vers le Christ.

Par la rencontre personnelle avec notre rédempteur et par la pratique du jeûne, de l'aumône et de la prière, le chemin de conversion vers Pâques nous conduit à découvrir d'une façon nouvelle notre Baptême : accueillons à nouveau, en ce temps de carême, la grâce que Dieu nous a donnée au moment de notre baptême, afin qu'elle illumine et guide toutes nos actions. » Benoît XVI

Mon conseil : petit livre bien fait, permet de ne pas perdre le fil car assez exigeant (voire parfois dérangeant dans la remise en cause de nos habitudes) ; prix modique de 3,50 euros ; à noter une édition pour les enfants du même auteur.

 

Mon Carême 2012

Présentation de l'éditeur
Une citation de l'Écriture, un texte de grand auteur spirituel commenté, une résolution pour ce temps de progression et une proposition d'aumône concrète à réaliser, jalonnent chaque journée. Un parcours pour le sacrement de réconciliation et un chemin de croix viennent compléter ce riche ensemble. Textes choisis et commentés par Mgr Patrick Chauvet, curé de Saint-François-Xavier et vicaire épiscopal du diocèse de Paris. 112 pages couleurs.

Mon conseil : je n'ai pas eu ce hors-série entre les mains mais Paroles et Prières (le mensuel) est très écrit et fait preuve d'une très belle pagination, agréable à lire. A découvrir donc.

 

 

 

Et aussi :

  • Magnificat propose aussi un hors-série intitulé "Le compagnon de Carême". Prions en Eglise ne semble pas proposer de hors-série papier, se concentrant sur l'offre internet (voir plus bas)
  • Cinq minutes pour Dieu – Carême 2012, de l'équipe d'animation paroissiale de Hannut (Belgique), qui propose une "Une réflexion et une prière en lien avec l'Evangile pour chaque jour du Carême."
  • Chaque année, le pape Benoit XVI, adresse un message pour le carême ;  ce message est disponible sur le site du Vatican mais aussi en livret

 

Sur internet

Retraite dans la ville, proposée par les Dominicains de Lille depuis de nombreuses années ; en vous inscrivant, vous recevrez chaque jour dans votre boîte de courriel les méditations ainsi que l'enregistrement du temps de prière. Ce temps de prière peut être podcasté et donc accessible ensuite avec votre lecteur MP3 ou autres smartphones préférés.

Si je ne devais garder qu'un moyen parmi tous ceux cités, c'est assurément sur Retraite dans la ville que mon choix se porterait.

 

 

 

 

Prions en Eglise, associé avec Croire, propose 6 thèmes pendant les 6 semaines de carême : le jeûne, la prière, la nature, le silence, la paix, le partage. Il faut s'inscrire au préalable.

A noter aussi une application iPhone spécialement pour le carême 2012 mais qui est payante.

 

Et aussi :

 

Les conférences

Je suis sûr que votre paroisse va proposer des conférences pendant ce temps de carême. Ou que pas loin de chez vous, il y aura des conférences. N'hésitez pas car souvent, loin d'être théologiques ou éloignées de nous, elles nous apportent un éclairage intéressant sur ce que nous vivons pendant le carême.

A toutes et à tous, je vous souhaite un temps de carême à l'issue duquel vous direz : "oui, j'ai changé" …


Ajout du 22 février 2012 : lien vers le message de Benoït XVI, site du Vatican

 

____________________________
  1. Il y a 46 jours entre ces deux dates, mais les dimanches, au nombre de 6, ne sont pas comptés []
  2. On peut faire l'analogie avec les invitations que nous reçevons de nos amis : y allons-nous parce que forcé ? Ou bien libre de toutes contraintes et avec joie ? []
468 ad

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>